Conditions pour l’encadrement de la natation pendant le temps scolaire par des professionnels extérieurs

 

Une question a été posée à l’Assemblée Nationale à la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche sur la situation des maîtres-nageurs sauveteurs et BEESAN, le Président de la République s’étant engagé à supprimer l’agrément annuel imposé par l’éducation nationale aux maîtres-nageurs sauveteurs enseignant la natation aux enfants dans le cadre scolaire. Il ressort que les professionnels du sport sont déjà soumis à de nombreuses obligations légales et réglementaires. Un tel agrément est-il réellement nécessaire ?

Madame la ministre apporte la réponse suivante :

 » L’article L. 312-3 du code de l’éducation prévoit que, dans les écoles maternelles et élémentaires, pour l’enseignement de l’éducation physique et sportive « un personnel agréé et disposant d’une qualification définie par l’Etat peut assister l’équipe pédagogique, avec son accord et sous la responsabilité de celle-ci ».

Dans la pratique, le recours à des intervenants extérieurs pour participer à l’animation et à l’encadrement d’activités physiques et sportives pendant le temps scolaire engendre un certain nombre de difficultés, dont une grande disparité des pratiques selon les départements. Les services du ministère chargé de l’éducation nationale ont pleinement conscience des difficultés administratives suscitées par la mise en oeuvre de la procédure d’agrément, notamment pour les maîtres-nageurs sauveteurs enseignant la natation dans un cadre scolaire, et des nombreuses vérifications auxquelles procèdent déjà les directions départementales de la cohésion sociale concernant ces professionnels.

Le ministère, conjointement avec le ministère chargé des sports, travaille à une clarification et à une simplification du cadre d’intervention des professionnels extérieurs pendant le temps scolaire, en cohérence avec la réglementation du code du sport. Cette démarche des deux ministères devrait aboutir à l’élaboration d’un cadre d’intervention simplifié permettant de garantir la sécurité des élèves durant les activités physiques et sportives organisées dans le cadre scolaire dans le premier degré. »

Source  : http://www2.assemblee-nationale.fr/questions/detail/14/QE/77241

 

 

 

le ministère chargé de l’éducation nationale, annonce travailler conjointement avec le ministère chargé des sports, à une clarification et à une simplification du cadre d’intervention des professionnels extérieurs pendant le temps scolaire, en cohérence avec la réglementation du code du sport. Cette démarche des deux ministères devrait aboutir à l’élaboration d’un cadre d’intervention simplifié permettant de garantir la sécurité des élèves durant les activités physiques et sportives organisées dans le cadre scolaire dans le premier degré.